CPHA Canvax
CPHA Canvax

Société canadienne de pédiatrie

Titre du projet :  Diminution de la réticence à la vaccination : Améliorer les connaissances et les compétences des professionnels de la santé par des activités éducatives 
Bénéficiaire du financement :  Société canadienne de pédiatrie (SCP)
Project Contact: Mme Jackie Millette – Directrice, éducation, comités et sections (jackiem@cps.ca)
Project Period: 10 novembre 2017 - 31 mars 2020


À propos du projet 

Étant en première ligne et confrontés à des questions difficiles, les professionnels de la santé ont besoin des plus récents conseils et outils fondés sur des données probantes pour les aider à travailler avec les parents qui ont des préoccupations au sujet des vaccins. Les professionnels de la santé ont besoin de renseignements exacts et à jour sur les vaccins et les maladies évitables par la vaccination, tant pour favoriser la prise de décisions éclairées que pour assurer aux clients qu’ils font le meilleur choix. Compte tenu de l’accès accru à des renseignements erronés ou biaisés sur l’immunisation, des préoccupations croissantes concernant la réapparition de maladies évitables par la vaccination et du rôle important que jouent les professionnels de la santé, il est essentiel qu’ils possèdent les connaissances et les compétences nécessaires pour répondre aux préoccupations des parents et des patients et augmenter les taux de couverture vaccinale au Canada. 

Le projet mettra l’accent sur deux activités éducatives distinctes qui prépareront les professionnels de la santé à répondre efficacement aux clients qui hésitent à se faire vacciner et à promouvoir la vaccination – un module en ligne et un atelier en direct : 

Module en ligne : Ce cours en ligne comprendra une étude de cas progressive d’une heure qui définira la réticence à se faire vacciner, examinera qui sont ceux qui rejettent la vaccination, identifiera les facteurs qui peuvent mener à la réticence à la vaccination, expliquera comment répondre aux préoccupations et fournira des points de discussion clés qui permettront aux professionnels de la santé de mieux comprendre et de renforcer leurs compétences pour conseiller plus efficacement les clients en matière de lutte contre cette réticence. Les patients recevront ainsi de meilleurs soins et les taux de vaccination seront plus élevés. 

Atelier en direct : Un atelier d’une journée sera mis sur pied pour définir la réticence à se faire vacciner, examiner les compétences en matière de vaccination qui répondent aux questions les plus courantes et offrir des occasions d’apprentissage pratique et fondé sur des cas en petits groupes. On demandera aux participants de suivre le module en ligne avant de suivre le cours afin de s’assurer qu’ils possèdent des connaissances de base. Le cours s’adressera aux pédiatres, aux médecins de famille, aux infirmières et aux infirmières praticiennes, et cette combinaison interdisciplinaire contribuera à favoriser un climat de formation interprofessionnelle et de coopération dans le domaine de la vaccination. 
 

Objectives

  • Améliorer la compréhension de la réticence à la vaccination des professionnels de la santé.
  • Sensibiliser les professionnels de la santé aux causes communes de la réticence à la vaccination.
  • Améliorer la capacité des professionnels de la santé à conseiller efficacement les patients afin de leur permettre de faire des choix éclairés en matière d’immunisation pour eux-mêmes et leur famille.

Résultats

  • Court terme :  Les professionnels de la santé participent au module en ligne et/ou à l’atelier.
  • Moyen terme : Les professionnels de la santé améliorent leurs connaissances et leurs compétences. 
  • Long terme : Les professionnels de la santé appliquent les connaissances, les compétences, etc. nouvellement acquises pour influencer positivement l’acceptation et l’utilisation de la vaccination par les patients.

La question ou le défi que le projet apporte

L’intérêt pour la réticence à la vaccination et les ressources en la matière n’ont cessé d’augmenter. Cependant, malgré l’influence d’Internet et des médias, les parents canadiens se tournent encore vers les fournisseurs de soins de santé pour obtenir des renseignements et des conseils sur la vaccination. Les médecins et les infirmières sont considérés comme les sources d’information les plus fiables par les parents et jouent un rôle important dans la confiance dans la vaccination. Pour réduire la réticence à la vaccination, les fournisseurs de soins de santé doivent être bien informés et répondre clairement aux questions des parents. Les résultats d’un sondage mené auprès d’experts en matière de vaccination et de fournisseurs de vaccins de première ligne montrent que les deux groupes ont l’impression que les taux de vaccination sont en baisse et considèrent la réticence à se faire vacciner comme un problème important à régler au Canada. Compte tenu de l’accès accru à des renseignements erronés ou biaisés sur l’immunisation, des préoccupations croissantes concernant la réapparition de maladies évitables par la vaccination et du rôle important que jouent les professionnels de la santé, il est essentiel qu’ils possèdent les connaissances et les compétences nécessaires pour répondre aux préoccupations des parents et des patients et augmenter les taux de couverture vaccinale au Canada.

À propos de la Société canadienne de pédiatrie

Fondée en 1922, la Société canadienne de pédiatrie (SCP) est un organisme professionnel national qui fait la promotion de la santé des enfants et des adolescents et représente près de 3 000 pédiatres et fournisseurs de soins de santé au Canada. Nous travaillons à améliorer la santé des enfants et des adolescents en favorisant l’excellence dans les soins de santé, la défense des droits, l’éducation, la recherche et le soutien de nos membres. En tant que seule société nationale de pédiatrie au Canada, nos membres et partenaires élaborent les normes de pratiques exemplaires en matière de soins de santé et de services de garde au Canada. L’immunisation a toujours été l’une des mesures de santé publique les plus efficaces et l’une des principales priorités de la Société. 

 

Dernière révision 16 octobre 2018