CPHA Canvax
CPHA Canvax

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Titre du projet : Vaccination contre le VPH en milieu scolaire primaire : Développer des stratégies efficaces pour augmenter les couvertures vaccinales
Bénéficiaire du financement : Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
Personne-ressource : Docteure Nadine Sicard médecin-conseil, Ministère de la Santé et des Services sociaux (nadine.sicard@msss.gouv.qc.ca)
Période du projet : du 15 mars 2019 au 31 mars 2021


À propos du projet

Bien que des programmes de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) en milieu scolaire aient été mis en œuvre au Québec en 2008, les taux de couverture vaccinale (CV) relatifs au VPH demeurent sous-optimaux, en deçà des objectifs de 90%. Pour améliorer les taux d’acceptation et de CV contre le VPH, ce projet, coordonné par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) et trois régions du Québec, vise à préciser et à évaluer la faisabilité, l’acceptabilité et l’efficacité d’interventions en milieu scolaire primaire conçues pour éliminer les obstacles à la vaccination contre les VPH. Ce projet est fondé sur les résultats d’un projet antérieur, mené en 2015-2016, qui a révélé les principaux déterminants de la couverture vaccinale pour le programme du VPH.

Buts

Ce projet a pour buts et objectifs de développer et d’évaluer différentes interventions afin d’améliorer l’acceptabilité du vaccin et la couverture de vaccination contre les VPH dans le cadre du programme de vaccination en milieu scolaire primaire au Québec.

Les interventions en question pour les parents d’élèves de quatrième année sont : une séance d’information sur le VPH au début de l’année scolaire, un courriel de suivi et de rappel et un outil d’information et d’aide à la décision interactif et un suivi téléphonique utilisant des techniques d’entrevue motivationnelle.  Les parents d’élèves de troisième année recevront des communications d’information en amont au sujet des possibilités de vaccination contre le VPH en quatrième année.

Résultats

  • Court terme :
    • Les résultats de ce projet fourniront des données probantes quant à des interventions réalisables, acceptables et efficaces pour améliorer les taux de couverture vaccinale contre le VPH dans le cadre d’un programme scolaire.

    • Ce projet vise à améliorer les CV contre les VPH chez les élèves des écoles ciblées en vue de recevoir des interventions dans les trois régions participantes.

  • Moyen terme :
    • Les résultats de ce projet fourniront les données probantes nécessaires au soutien de la mise en œuvre d’interventions en vue de faire augmenter l’acceptation et les CV dans un nombre plus grand d’écoles québécoises et pourraient également soutenir la mise en œuvre d’interventions ailleurs au Canada.
  • Long terme :
    • Ce projet vise à améliorer les CV contre les VPH en milieu scolaire primaire au Québec. Les résultats de ce projet contribueront également à la base de données probantes concernant la façon d’influencer les comportements en matière de vaccination au Canada et ailleurs, notamment en ce qui a trait aux lacunes dans les connaissances relativement à la vaccination contre les VPH en milieu scolaire.

Le problème auquel s’attaque le projet

Voici quelques facteurs associés à des CV inférieures, déterminés dans le cadre de l’évaluation antérieure:

  • Facteurs individuels (hésitation des parents à faire vacciner de jeunes enfants contre des infections sexuellement transmises).
  • Facteurs socioculturels (valeurs culturelles et religieuses des parents, influence du contenu négatif sur les médias sociaux et influence des opinions négatives de certains professionnels de la santé ou du personnel scolaire).
  • Langue maternelle (les communautés d’expression anglaise pourraient être moins favorables à la vaccination contre le VPH en milieu scolaire).

À propos du ministère de la Santé et des Services Sociaux

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a pour mission de maintenir, d’améliorer et de rétablir la santé et le bien-être des Québécois en mettant à leur disposition des services de santé et des services sociaux intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Québec. La Direction générale-adjointe de la Protection de la Santé Publique (DGAPSP) est une direction responsable du Programme québécois d’immunisation (PQI). Elle assure la planification, la mise en œuvre, le financement et l’évaluation de ce programme. La DGAPSP est responsable de l’élaboration des lignes directrices ministérielles en matière d’immunisation et de leur application partout au Québec. Elle est appuyée par les directions de la santé publique de toutes les régions du Québec qui assurent la mise en œuvre régionale des orientations ministérielles.

À propos de l’Institut national de santé publique du Québec

L’Institut national de santé publique du Québec a pour mission de soutenir le ministre de la Santé et des Services sociaux, les autorités régionales de la santé publique et les établissements de santé et de services sociaux du Québec dans l’exercice de leurs responsabilités en matière de santé publique, en rendant disponibles son expertise et ses services spécialisés de laboratoire et de dépistage. La mission de l’organisation comprend, entre-autre, la surveillance de l’état de santé de la population, le développement des connaissances, l’évaluation des politiques publiques et le transfert des connaissances.

 

Dernière révision 24 octobre 2019